Massette à larges feuilles

Classification : Angiospermes,
Monocotylédones
Famille : Typhacées
Nom latin : Typhaceae

Nom latin : Typha latifolia

Caractéristiques

La massette à larges feuilles (Typha latifolia), aussi appelée rauche (ou quenouille en français québécois), est une plante herbacée pérenne, la plus commune du genre Typha.
C'est une plante herbacée pérenne glabre, à tige robuste qui pousse dans les régions tempérées et tropicales de l'hémisphère nord. La plante peut mesurer entre 1,5 et 3 m de haut, elle possède des feuilles larges de 2 à 4 cm.
Feuilles largement linéaires (6 à 18 mm.), larges de 2 à 4 cm., planes, glaucescentes, dépassant la tige.
Épis contigus ou à peine espacés, le mâle à axe garni de poils blanchâtres plus longs que les filets des étamines ; Épi femelle longuement cylindrique, à la fin épais de 2-3 cm. et d'un brun noirâtre, à surface écailleuse, à axe sans poils et fleurs sans bractéoles.
Stigmate lancéolé-spatulé, dépassant les poils du périanthe.
C'est une plante utile, entre autres, pour des mammifères semi-aquatiques.
Couleur dominante des fleurs : marron.
Inflorescence : épi simple.
Sexualité : monoïque.
Pollinisation : anémogame.
Fruit : akène . On compte plus de 300.000 graines ailées par massette. Le fruit est oblong en fuseau, s'ouvrant à la fin par une fente longitudinale. Dissémination anémochore.
Période de floraison : juillet-septembre.
Les parties aériennes sont comestibles ; le pollen peut être utilisé pour faire une sorte de pain et les jeunes pousses peuvent se manger à la manière d'asperges. Les parties souterraines peuvent être accommodées en cuisson ou moulues pour faire de la farine. Cette farine aurait par ailleurs très bon goût et des propriétés tout à fait semblables aux farines de céréales.
Bien que la culture en soit à peu près inexistante, on a calculé que la production de farine à l'hectare serait de 60 quintaux et ce, sans sélection génétique préalable. Sa culture en milieu humide aurait en outre l'avantage de mettre en valeur des terrains usuellement considérés comme perdus.
Par extension en tissage, on désigne ainsi un bâton ou une tige dont l'extrémité comporte un élément textile qui doit être filé.
Mares, étangs, rivières, dans presque toute la France et en Corse. Europe ; Asie ; Afrique et Amérique boréales. Elle n'est présente que près des étendues d'eau douce ou des cours d'eau, car elle ne peut tolérer qu'une concentration de 1% de chlorure de sodium (NaCl, ou sel).