Famille des Primulacées

Nom latin : Primulaceae

Caractéristiques communes : Ce sont des plantes herbacées.

Fleur Caractéristiques
Primevère auricule
(Primula auricula)
Primula auricula, appelée Oreille d'ours ou Primevère à oreillettes est une plante vivace de 5-20 cm formant une rosette de feuilles, parfois blanc farineux. Elle au genre Primula et est originaire des régions alpines (Alpes, Apennins, Carpates). c'est une espèce très rustique.
Floraison : printemps.
Ombelles formées de 2 à 30 fleurs aplaties de 15 à 25 mm de diamètre, jaune foncé et parfumées. Taille : 20 cm de haut pour 25 cm de diamètre.
Il existe une variété P. albocincta, à feuilles gris vert marginées de blanc, et originaire des Dolomites.
Glabrescente, à hampes dépassant les feuilles.
Feuilles persistantes de 6 à 12 cm de long obovales ou oblongues entières ou dentées, charnues, lisses, glabres ou pulvérulentes sur les faces, ciliées-glanduleuses.
Fleurs jaunes, très odorantes en ombelles formées de 2 à 30 fleurs aplaties de 15 à 25 mm de diamètre.
Taille : 20 cm de haut pour 25 cm de diamètre.
Involucre à folioles très courtes, ovales-obtuses.
Calice glabre, arrondi, à dents ovales-obtuses, plus larges que longues, 3-4 fois plus courtes que le tube de la corolle.
Corolle à limbe presque plan, à gorge blanche-farineuses.
Capsule globuleuse, dépassant le calice.
Rochers des montagnes calcaires : Jura ; Alpes du Dauphiné et de la Savoie. Suisse, Italie, Allemagne méridionale. AUtriche-Hongrie, Croatie, Serbie.
Primevère élevée
(Primula elatior)
Appelée aussi Primevère des bois, la Primevère élevée est une plante vivace de 10 - 30 cm du genre Primula.
Hampes et pédicelles velus, dépassant les feuilles, dressés après la floraison.
Les propriétés médicinales sont les mêmes que celles de la primevère acaule (Primula vulgaris) et de la primevère officinale ou coucou (Primula officinalis).
Les fleurs, adoucissantes et calmantes, sont utilisées dans des mélanges pectoraux.
Les feuilles sont anti-ecchymotiques.
Toute la plante et particulièrement la racine ont des propriétés analgésiques, antispasmodiques, diurétiques et expectorantes.
Feuilles ovales-oblongues, atténuées ou brusquement rétrécies à la base, inégalement dentées, ridées-réticulées, vertes sur les deux faces.
Fleurs d'un jaune soufre, plus foncé à la base, inodores, en ombelles multiflores unilatérales.
Calice non renflé, d'un vert foncé sur les angles, brièvement pubescent, divisé jusqu'au tiers en lobes triangulaires-acuminés.
Corolle à limbe presque plan, large de 12 - 18 mm, à gorge non plissée.
Capsule ovale, dépassant un peu le tube du calice appliqué sur elle.
Inflorescence : ombelle simple.
Sexualité : hermaphrodite.
Pollinisation : entomogame, autogame.
Floraison : Mars - Mai.
Fruit : capsule. Dissémination barochore.
Bois et prés ombragés, dans presque toute la France ; nul dans la région méditerranéenne. Europe, surtout occidentale et centrale ; Tauride et Caucase.
C'est une plante de mi-ombre des lisières et sous-bois clairs.
Autrefois, largement répandue dans toute l'Europe, elle tend à régresser dans les forêts très artificialisées. C'est une espèce à faible pouvoir de dispersion, considérée comme indicatrice de boisements ou forêts anciennes quand elle est abondante. Elle ne se disperse pas au-delà d'une centaine de mètres hors des milieux boisés.
Primevère farineuse
(Primula farinosa)
Primula farinosa est une espèce de plantes du genre Primula.
Les plantes vivaces mesurent entre 5 et 20 cm.
Glabrescente, à hampes grêles 4 fois plus longues que les feuilles.
feuilles obovales-oblongues un peu ridées, finement crénelées, vertes et glabres en dessus, blanches-farineuses en dessous. Elles sont en rosettes, allongées ou ovales renversées, crénelées.
Organes reproducteurs
Fleurs : rose lilas à gorge jaune, en ombelles multiflores dressées.
Pédicelles inégaux, plus longs que les folioles de l'involucre linéaires sétacées et renflées en sac à Ia base.
Calice farineux, obscurément anguleux, à dents ovales.
Corolle petite (1 cm. de long), à tube dépassant à peine le calice, à gorge munie d'écailles à lobes bifides Capsule oblongue, dépassant un peu le calice.
Période de floraison : mai-juillet.
Habitat et répartition
Prairies et pâturages humides des hautes montagnes ; Jura ; Alpes, Pyrénées centrales. Europe ; Asie boréale et centrale ; Malouines. Assez rare.
Primevère officinale
(Primula veris)
Appelée Primevère vraie, Coucou, La Primevère officinale (Primula veris) est une plante vivace du genre Primula.
Les propriétés médicinales sont les mêmes que celles de la primevère acaule (Primula vulgaris) et de la primevère élevée (Primula eliator). Les fleurs, adoucissantes et calmantes, sont utilisées dans des mélanges pectoraux.
Toute la plante et particulièrement la racine ont des propriétés analgésiques, antispasmodiques, diurétiques et expectorantes.
Hampes et pédicelles tomenteux émergeant de rosette de feuilles ovales allongées plusieurs hampes florales. Dépassant les feuilles, dressés après la floraison.
Feuilles ovales, brusquement contractées en pétiole, inégalement dentées, ridées-réticulées, pubescentes-grisâtres en dessous.
Fleurs d'un jaune vif, avec 3 taches orangées à la base, très odorantes, en ombelles multiflores unilatérales.
Calice très renflé, blanchâtre-tomenteux même aux angles, divisé jusqu'au quart en lobes ovales-subobtus.
Calices et corolles soudés.
Corolle à limbe concave, large de 8-12 mm, à gorge plissée.
Inflorescence : ombelle simple.
Sexualité : hermaphrodite.
Pollinisation : entomogame.
Floraison : Mars - Mai.
Fruit : capsule ovoïde, plus courte que le tube du calice ouvert en cloche. Dissémination barochore.
Prés, pâturages, rochers herbeux, dans toute la France. Toute l'Europe. Caucase et Sibérie.
Ce sont des plantes de pleine lumière des prés et des talus.
Primevère vulgaire
(Primula vulgaris (ou acaulis))
Appelée aussi Primevère acaule (Primula acaulis), la primevère commune, (Primula vulgaris) est une plante vivace de 5 - 15 cm, à pédicelles ordinairement radicaux, velus-laineux, égalant à peu près les feuilles, à la fin couchés du genre Primula.
La primevère commune est à l'origine de variétés ornementales, et les feuilles sont comestibles en salade.
Ses propriétés médicinales sont les mêmes que celles de la primevère officinale ou coucou et de la primevère élevée (Primula elatior) .
Les fleurs, adoucissantes et calmantes, sont utilisées dans des mélanges pectoraux.
Les feuilles sont anti-ecchymotiques.
Toute la plante et particulièrement la racine ont des propriétés analgèsiques, anti-spasmodiques, diurétiques et expectorantes.
Feuilles gaufrées, en rosette chez une plante sans tige, obovales, insensiblement atténuées en pétiole, inégalement dentées, velues et pâles en dessous, ridées-réticulées.
Fleurs d'un jaune soufre (rarement rougeâtre) avec 5 taches orangées à la base, dressées, solitaires, inodores.
Calice vert, velu_laineux sur les angles, divisé presque jusqu'au milieu en lobes lancéolés-acuminés.
Corolle à limbe plan, large de 2 - 3 cm, à gorge plissée.
Capsule ovale, dépassant un peu le tube du calice appliqué sur elle.
Inflorescence : ombelle simple.
Sexualité : hermaphrodite.
Pollinisation : entomogame, autogame.
Floraison : Février - Mai.
Fruit : capsule. Dissémination myrmécochore.
Haies, bois, près, çà et là dans une grande partie de la France. Europe ; Asie occidentale ; Afrique septentrionale.
Elle fleurit au début du printemps (février-avril) sur les talus et dans les prés. On la rencontre abondamment dans l'Ouest de la France, où elle supplante localement les coucous (Primula veris). Elle se distingue de cette espèce par des fleurs jaune pâle, à pétales étalés et dont les pédoncules partent tous directement de la base de la plante. Dans les zones où ces deux espèces cohabitent on peut en rencontrer des hybrides.
Soldanelle
(Soldanella alpina)
Forme : tige de 5 à 15 cm de haut.
Feuilles : coriaces et luisantes, situées à la base de la plante et arrondies.
Fleurs : en cloche penchée et découpées à moitié en lanières, avec des corolles bleu violacé.
Floraison : de juin à août.
Habitat : dans les suintements de neige fondante de divers milieux (pelouses, pâturages, landes, rocailles, combes à neige...). Altitude : entre 900 et 3000 m.