Famille des Gentianacées

Nom latin : Gentianaceae

Caractéristiques courantes : Classiquement ce sont, pour la plupart, des plantes herbacées, autotrophes ou saprophytes parfois.

Fleur Caractéristiques
Gentiane de Clusius
(Gentiana clusii)
La Gentiane de Clusius ou Gentiane de L'Écluse (Gentiana clusii) est une plante herbacée vivace vivace, caulescente, glabre, à souche dure, assez épaisse du genre Gentiana.
C'est une plante basse, en touffe, aux feuilles surtout basales, aux fleurs solitaires, en trompette, bleues, ne s'ouvrant que par temps chaud et ensoleillé, des prés et pelouses des massifs calcaires jusqu'à 2800 m d'altitude.
Tige de 2-10 cm., à 2 paires de feuilles.
Feuilles radicales d'un vert luisant, coriaces, raides, marcescentes, elliptiques-lancéolées ou lancéolées, terminées par une pointe cartilagineuse très aiguë, à 3 nervures, en rosettes formant un gazon serré.
Fleurs bleues, très grandes (4-6 cm. de long), solitaires.
Calice à lobes longs, dressés-appliqués, non rétrécis à la base, à sinus aigus, égalant le tiers de la corolle.
Celle-ci tubuleuse en cloche, à gorge non tachée de vert en dedans, à 5 lobes mucronés.
Inflorescence : fleur solitaire terminale.
Sexualité : hermaphrodite.
Pollinisation : entomogame.
Floraison : mai - juillet.
Fruit : capsule, dissémination barochore.
Pâturages rocailleux des hautes montagnes calcaires ; Jura ; Alpes ; Cévennes du Gard et de l'Aveyron. Alpes et Carpathes.
Gentiane de Koch
(Gentiana acaulis)
Appelée aussi Gentiane acaule, la Gentiane de Koch est une plante vivace, caulescente, glabre, à souche épaisse, tronquée, sans stolons souterrains du genre Gentiana.
Tige de 2 - 8 cm, à 2 paires de feuilles.
Feuilles radicales d'un vert mat, molles, non marcescentes, grandes, obovales ou elliptiques, subobtuses, à 1 - 3 nervures faibles, rétrécies en pétiole, en rosettes lâches de 5 - 15 cm de diamètre.
Fleurs bleues, très grandes (4 - 6 cm de long), solitaires.
Calice à lobes courts, lâches, un peu rétrécis à la base, à sinus tronqués, égalant le quart de la corolle, celle-ci tubuleuse en cloche, à gorge tachée, à 5 lobes aigus.
Inflorescence : fleur solitaire terminale.
Sexualité : hermaphrodite.
Pollinisation : entomogame.
Floraison : Juin - Juillet.
Fruit : capsule. Dissémination barochore.
Pâturages des hautes montagnes ; Jura ; Alpes de la Savoie, du Dauphiné, de la Provence ; Corbières et Pyrénées. Europe centrale.
Gentiane des champs
(Gentianella campestris)
C'est une plante basse mais au port érigé (3 à 30 cm de haut), aux tiges simples ou ramifiées, aux feuilles ovales lancéolées, petites et flétries à la base au moment de la floraison. Les fleurs sont lilas ou roses ou blanches. La corolle en entonnoir, à 4 lobes ciliés à leur base (photo), est entourée par un calice à 4 sépales (2 extérieurs larges recouvrant en partie les 2 intérieurs, plus étroits).
Gentianella campestris est une plante des prés, des pelouses de diverses altitudes, des alpages, sur substrat acide ou neutre. En montagne, on la rencontre rarement en dessous de 1 000 m et jusqu'à 2 700 m.
Gentiane des neiges
(Gentiana nivalis)
La Gentiane des neiges est une espèce annuelle (type biologique très rare en haute montagne).
Forme : tige mince (1 cm) et haute (15 cm) ramifiée, avec des racines grêles et une petite rosette basale.
Fleurs : nombreuses fleurs bleues, étroites, assez petites, à calice non ailé.
Floraison : de juin à août. Habitat : Pelouses humides et pâturages. Altitude : entre 1600 et 3000 m.
Gentiane jaune
(Gentiana lutea)
La gentiane jaune (Gentiana lutea) encore appelée grande gentiane, gentiane officinale, jouvansanne, quinquina d'Europe, quinquina des pauvres, lève-toi-et-marche, jansonna et quinquina indigène, est une plante vivace de 1 mètre et plus, glabre et glauque, à longue racine charnue du genre Gentiana.
Dans les Pyrénées, elle s'hybride avec la gentiane de Burser (endémique) pour former la gentiane de Marcailhou. Dans les Alpes, d'autres hybrides sont observés également avec la gentiane pourpre, la gentiane ponctuée et la gentiane de Hongrie.
Le rhizome et les racines sont utilisés en phytothérapie comme le laissent supposer ses nombreux noms vernaculaires. Mais la gentiane est surtout utilisée dans des apéritifs comme la liqueur de gentiane ou l'alcool de gentiane (Suze, Salers, Avèze, etc.), Bière de Fleurac, et le Picon, auxquels elle apporte son amertume.
Elle peut vivre 50 ans et met 10 ans pour fleurir la première fois. Elle est parfois confondue avec le vératre blanc mais ses feuilles sont alternes et les fleurs blanchâtres.
Tige robuste, cylindrique, creuse, simple, dressée ; feuilles amples, ovales, à 5-7 nervures convergentes, les radicales pétiolées, les moyennes sessiles et embrassantes.
Feuilles sont opposées et nervurées, pétiolées à la base et sessiles embrassantes sur la tige.
Fleurs jaunes, pédonculées, en verticilles axillaires et terminaux, occupant la moitié supérieure de la tige.
Calice membraneux, fendu d'un côté en forme de spathe.
Corolle en roule, sans plis à la gorge, à 5-9 lobes très profonds, lancéolés-aigus, étalés.
Anthères libres.
Stigmates roulés en dehors.
Type d'inflorescence : glomérule.
Répartition des sexes : hermaphrodite.
Type de pollinisation : entomogame.
Période de floraison : juin à août.
Type de fruit : capsule ovoïde-acuminée, graines ovales, comprimées, ailées. Mode de dissémination barochore.
Prés et bois des montagnes de l'Est, du Centre, du Midi ; Corse. Europe centrale et méridionale ; Asie Mineure.
Gentiane ponctuée
(Gentiana punctata)
La Gentiane ponctuée, (Gentiana punctata), est une grande gentiane aux fleurs jaunes à points pourpres. À la différence de la grande gentiane, son calice n'est pas échancré.