Famille des Renonculacées

Nom latin : Ranunculaceae

Caractéristiques communes : Ce sont des plantes herbacées (quelques arbustes et lianes).

Fleur Caractéristiques
Aconit tue-loup
(Aconitum altissimum)
L'Aconit Tue-loup est une plante à racine épaisse, charnue, fibreuse pouvant atteindre 1 mètre de haut du genre Aconitum.
Comme tous les Aconit, c'est une plante très vénéneuse.
Tige pubescente à raneaux étalés.
Feuilles profondément palmatipartites, à 5-7 segments larges, en coin, incisés-lobés.
Fleurs jaune pâle, en grappes ovales ou allongées, é pédoncules étalés.
Sépales pubescents, promptement caducs.
Casque cylindracé-conique, bien plus haut que large, étranglé près du sommet.
Type d'inflorescence : racème de racèmes.
Répartition des sexes : hermaphrodite.
Type de pollinisation : entomogame.
Période de floraison Juin - Août.
Type de fruit : follicule, dissémination épizoochore. 3 Follicules glabres ou glabrescents, à graines ridées sur toutes les faces.
Bois et prés humides des montagnes. Vosges, Jura, Alpes, Plateau central, Cévennes, Corbières, Pyrénées. Presque toute l'Europe, Asie occidentale, Inde, Maroc
Actée en épi
(Actaea spicata)
Appelée aussi Christophorienne, l’Actée en épi est une plante vivace à souche épaisse, noirâtre du genre Actaea.
Tige de 30 - 80 cm, nue à la base, à 2-3 feuilles dans le haut, glabre.
Feuilles grandes, minces, bi-triternatiséquées, à folioles ovales-acuminées, incisées-dentées.
Fleurs blanches, petites, en grappe ovales, serrée.
Corolle régulière, à 4 sépales pétaloïdes, très caducs.
Pétales 4, peu apparents.
Stigmate sessile.
Inflorescence : racème de racèmes.
Sexualité : hermaphrodite.
Pollinisation : entomogame.
Floraison : Mai - Juillet.
Baie ovoïde, verte, à la fin noire et luisante, à graines nombreuses. Dissémination : endozoochore.
Bois humides, dans une grande partie de la France ; nul dans l'Ouest et le Midi. Presque toute l'Europe jusqu'au Caucase ; Sibérie ; Inde.
Anémone à fleurs de narcisse
(Anemone narcissifolia)
Appelée aussi Anémone à feuilles de narcisse, l’Anémone à fleurs de narcisse est une plante vivace à souche brune, fibreuse du genre Anemone.
Hampe de 20 - 50 cm poilue, pluriflore.
Feuilles palmatiséquées, à 3 - 5 segments trifides, découpés en lanières lancéolées-linéaires.
Folioles de l'involucre sessiles, divisées en lanières étroites.
Fleurs blanches, 2-6 en ombelle simple.
Sépales 5-8, glabres.
Carpelles glabres, grands, ovales-comprimés, à bec plus court que la moitié du carpelle.
Inflorescence : ombelle simple.
Sexualité : hermaphrodite.
Pollinisation : entomogame.
Floraison : Juin - Juillet.
Fruit : akène. Dissémination anémochore.
Pâturages des hautes montagnes ; Vosges ; Jura ; Alpes ; Corbières à Madrès ; Pyrénées. Europe centrale et orientale ; Asie occidentale et centrale ; Amérique du Nord.
Anémone Sylvie
(Anemone nemorosa)
Appelée aussi Anémone des bois, Sylvie, l’Anémone sylvie, est une plante vivace à souche horizontale, allongée, charnue, cassante du genre Anemone.
Éthymologie : Anemone nemorosa ; du grec anemos : « vent » et du latin nemorosus : « des bois » .
Son rhizome avance à la vitesse de deux à trois centimètres par an. La fleur n'occupe pas la même position année après année, elle se déplace en suivant son rhizome.
Son cycle végétatif précoce lui permet de profiter de la lumière avant que les feuillages des arbres obscurcissent les sous-bois. Elle mesure près de 30 cm de haut. Les fleurs blanc-rose suivent la course du soleil, surement afin d'être mieux vues par les insectes pollinisateurs. Par temps humide, elles referment leur corole pour protéger leur pollen.
Hampe de 10-30 cm, grêle, légèrement pubescente.
Feuilles 1-2, naissant loin de la hampe, palmatiséquées, à 3-5 segments pétiolulés, incisés-dentés.
Folioles de l'involucre à pétiole égalant la moitié du limbe, semblables aux feuilles.
Pédoncules à la fin recourbés.
Fleurs blanches, roses ou purpurines, solitaires.
Sépales 5-8, ovales, glabres.
Carpelles pubescents, étalés, à bec glabre n'égalant pas la moitié de leur longueur.
Inflorescence : fleur solitaire terminale.
Sexualité : hermaphrodite.
Pollinisation : entomogame, autogame.
Floraison : Mars - Mai.
Fruit : akène. Dissémination myrmécochore.
Bois et prairies humides, dans presque toute la France. Presque toute l'Europe ; Asie occidentale ; Amérique boréale. Elle forme souvent des tapis denses en sous-bois, en mars-avril.
En zone européenne tempérée, en forêt, là où sa présence est naturelle, elle serait (avec le muguet) un bon bioindicateur d'ancienneté et de la naturalité de la forêt.
Héllébore fétide
(Helleborus foetidus)
Aussi appelé Pied de Griffon, Rose de serpent, Patte d'ours, Mords-cheval, Herbe printanière, Favalau, ... l'hellébore fétide ou ellébore fétide (Helleborus foetidus L.) est une plante vivace glabre, fétide à tige de 20-80 cm, robuste, persistante, nue à la base, très feuillée sous les rameaux munis de bractées ovales et d'un vert pâle du genre Helleborus.
Comme tous les hellébores, l’hellébore fétide est une plante vénéneuse souvent employé en médecine vétérinaire.
Feuilles toutes caulinaires, malodorantes lorsqu’elles sont froissées, coriaces, pédalées, à 7-11 segments lancéolés, dentés.
Pétales en cornettes, petites fleurs vertes symétriques (2 à 2,5 cm de diamètre) en clochettes penchées (protection contre les intempéries) ont souvent une marque rouge sur leur bord. Elles sont composées de 5 sépales pétalloïdes persistants et de 5 pétales transformés en cornet secrétant du nectar (plante mellifère). Les fleurs protandres à étamines nombreuses plus grandes que les pétales, apparaissent en grand nombre en inflorescence en cyme unipare hélicoïde au sommet de la tige au-dessus des bractées ovales vert pâle, qui contrastent avec le feuillage plus foncé.
Pétales de moitié moins longs que les étamines Sépales dressés, connivents, concaves, égalant les étamines.
Follicules plus longs que larges, à bec égalant la moitié de leur longueur.
Les fleurs, qui apparaissent de janvier à avril et produisent une grande quantité de pollen, sont visitées par des insectes diptères, ainsi que par les abeilles et les bourdons.
Inflorescence : cyme unipare hélicoïde.
Sexualité : hermaphrodite.
Ordre de maturation : protandre.
Pollinisation : entomogame.
Fruit : follicule.
Floraison : janvier - mai.
Le fruit est composé de 1 à 5 follicules coriaces renflés à maturation, ridés transversalement et surmontés d'un bec. Les graines, qui possèdent un éléosome, sont semées par les fourmis (myrmécochorie).
L’hellébore fétide fleurit ordinairement deux fois, la première fois vers cinq ans (entre quatre et neuf ans, parfois déjà la seconde année). De nouvelles tiges naissant de la souche assurent une seconde floraison l'année suivante, cette seconde floraison étant généralement suivie par la mort de la plante. Comme les autres hellébores caulescents, l’hellébore fétide est parfois monocarpe.
L’hellébore fétide est répandu dans une grande partie de l’Europe subméditerranéenne et subatlantique. On l’y rencontre dans les chênaies thermophiles, les broussailles et les endroits rocheux en sol plutôt sec, calcaire ou neutre, voire franchement acide en situation ensoleillée, jusqu’à 1800 m d’altitude. L’hellébore fétide est commun dans toute la France sauf en Bretagne et dans le Nord.
Hépatique à trois lobes
(Hepatica nobilis)
Appelée aussi Anémone hépatique, Hépatique noble est une plante herbacée vivace du genre Hepatica.
Il existe des variétés cultivées de cette plante à la floraison précoce.
Souche courte, fibreuse.
Hampe de 10-20 cm, nue, velue, égalant les feuilles.
Feuilles coriaces, persistantes, en coeur à la base, à 3 lobes entiers, égaux, divergents, souvent rougeâtres en dessous.
Fleurs bleues, roses ou blanches, solitaires.
Involucre à 3 folioles ovales, entières, sessiles, rapprochées de la fleur et simulant un calice.
Sépales 6,9, glabres.
Carpelles tomenteux, à bec court, glabre.
Type d'inflorescence : fleur solitaire terminale.
répartition des sexes : hermaphrodite.
Type de pollinisation : entomogame.
Période de floraison : mars à mai.
Fruit : capsule, dissémination myrmécochore.
Bois des montagnes calcaires, dans l'Est et le Midi ; rare en Normandie et aux environs de Paris ; Corse. Presque toute l'Europe ; Sibérie ; Amérique boréale.
Pigamon
(Thalictrum)
Pigamon à feuilles d'ancolie
(Thalictrum aquilegiifolium)
Également appelé Colombine panachée ou Colombine plumeuse, le Pigamon à feuilles d'ancolie est une plante herbacée vivace du genre Thalictrum.
Tige atteignant 1 mètre, robuste, à peine striée, glabre.
Feuilles bi-triternées, munies de stipelles, à folioles grandes, glabres, glauques en dessous.
Fleurs violacées, roses ou blanches grandes, dressée et rapprochées en panicule corymbiforme.
Étamines à filets dilatés au sommet et plus larges que les anthères.
Carpelles 8-12, pédicellés, pendants, lisses, non striés, à 3 angles ailés.
Inflorescence : corymbe.
Sexualité : hermaphrodite.
Pollinisation : anémogame.
Fruit : akène, dissémination anémochore.
Bois et ravins des montagnes, mégaphorbiaies subalpines ; Jura ; Alpes ; Plateau central ; Cévennes ; Corbières et Pyrénées. Presque toute l'Europe montagneuse ; Asie septentrionale.
Populage des marais
(Caltha palustris)
Le populage des marais (Caltha palustris) appelée aussi Caltha des marais est une plante herbacée vivace appartenant au genre Caltha.
C'est une plante robuste, en touffe avec une souche courte, verticale, à fibres charnues.
Les tiges de 20-40 cm ascendantes, creuses, glabres et luisantes sont en partie rampantes avec des racines adventices aux nœuds.
Feuilles glabres, en forme de cœur, dentées, les inférieures longuement pétiolées, en coeur arrondi, crénelées ou dentées, les supérieures sessiles.
Les fleurs assez grosses sont apétales mais possèdent cinq sépales d'un jaune d'or vif, pétaloïdes, caducs. Elle sont grandes, ouvertes, solitaires.
5 à 10 follicules, libres, sur 1 rang, comprimés, ridés en travers, à bec court, divergent, droit ou crochu.
Floraison suivant l'altitude de mars à août.
Sexualité : hermaphrodite.
Pollinisation : entomogame.
Fruits composés de follicules ridés transversalement dont le bec s’ouvre pour laisser échapper les graines. Dissémination hydrochore.
Toxicité
Toutes les parties de la plante mature sont toxiques. Elles contiennent de la proto-anémonine. Avant la floraison, la plante immature peut être consommée après ébullition. Habitat
C'est une plante de lumière à mi-ombre des prairies humides, marécages, fossés et bois frais.
Aire de répartition
Plante commune dans les zones humides non-acides de toute l'Europe, sauf dans les régions méditerranéennes. On la retrouve aussi dans l'est de l'Amérique du Nord, jusqu'au Québec Néanmoins suite aux drainages et endiguements, les zones humides ont fortement régressé en Europe de l'Ouest, entrainant la disparition d'une partie des populations de Caltha palustris. Localement c'est la dystrophisation des milieux qui porte préjudice à cette espèce.
Pulsatille des Alpes
(Pulsatilla alpina)
Appelée aussi Anémone des Alpes, la pulsatille des Alpes (Pulsatilla alpina) est une plante herbacée vivace du genre Pulsatilla.
Cette plante est toxique.
La sous-espèce Pulsatilla alpina subsp. apiifolia a des fleurs de couleur jaune et est moins fréquente.
Souche épaisse ou assez grêle.
Hampe de 10-40 cm., velue-soyeuse.
Feuilles d'abord poilues, puis glabrescentes, traingulaires-tripennatiséquées, à segments pennatifides, incisés-dentés.
Folioles de l'involucre pétiolées, semblables aux feuilles radicales.
Fleurs blanches ou jaunes, souvent rosées en dehors, grandes, solitaires, dressées.
Sépales 6, elliptiques, velus en dehors.
Carpelles oblongs, velus, à longue arête plumeuse.
La fructification est spectaculaire et forme comme des cheveux poussant dans tous les sens.
Rochers et pâturages des hautes montagnes ; Vosges ; Jura ; Alpes ; Auvergne ; Pyrénées ; Corse. Europe centrale et méridionale ; Amérique septentrionale.
Renoncule à feuilles d'aconit
(Ranunculus aconitifolius)
La renoncule à feuilles d'aconit est une espèce de plantes herbacées vivaces du genre Ranunculus.
Les feuilles et tiges sont légèrement duveteuses, tiges érigées, feuilles palmées et fleurs en grappes lâches et ramifiées caractérisent cette espèce.
Souche vivace, à racines fibreuses.
Tige élevée, atteignant 1 mètre, flexueuse, à rameaux étalés-divariqués.
Feuilles palmatiséquées, à 3-7 segments obovales en coin, incisés-dentés ; pédoncules pubescents.
Fleurs blanches, nombreuses, en corymbe lâche ; sépales pubescents ; pétales obovales ; carpelles en tête globuleuse, renflés, non carénés, glabres, à bec recourbé ; réceptacle velu.
C'est une espèce qui forme des touffes, parfois des colonies importantes, dans les prés, bois et ravins humides des montagnes ; Ardennes ; Vosges ; Jura ; Alpes ; Plateau central ; Cévennes ; Corbières et Pyrénées ; Corse.
Renoncule alpestre
(Ranunculus alpetris)
Appelée aussi Renoncule Alpine.
Souche vivace, à racines fibreuses.
Tige de 5-10 cm., droite, simple ou presque simple, glabre.
Feuilles glabres, luisantes, les radicales arrondies en coeur, palmatiséquées, à 3-5 segments incisés-crénelés, les caulinaires 1-3, petites, entières ou l'inférieure trifide.
Fleurs blanches, solitaires ou peu nombreuses.
Sépales glabres ; pétales largement ovales, 5-1O, à fossette nectarifère sans écaille.
Carpelles lisses et glabres, renflés, non carénés, à bec recourbé, réceptacle glabre.
Fentes des rochers des hautes montagnes : Jura central et méridional ; Alpes de la Savoie et du Dauphiné Pyrénées orientales et centrales. Alpes et Carpathes.
Renoncule des montagnes
(Ranunculus Montanus)
La Renoncule des montagnes est une plante vivace à souche fibreuse du genre Ranunculus.
Tige de 5 - 25 cm, dressée, raide, simple ou presque simple.
Feuilles pentagonales, palmatipartites, à segments obovales-trifides.
Pédoncule non sillonnés.
Fleurs jaunes, 1-3 ; sépales étalés, pubescents.
Réceptacle poilu.
Carpelles glabres, comprimés, bordés, à bec court, recourbé, égalant le tiers de leur longueur.
Inflorescence : fleur solitaire terminale.
Sexualité : hermaphrodite.
Pollinisation : entomogame.
Floraison : Mai - Août.
Fruit : akène. Dissémination épizoochore.
Pâturages et bois des montagnes ; Jura ; Alpes ; Corbières et Pyrénées. Europe centrale et méridionale ; Asie occidentale ; Afrique septentrionale.
Renoncule ficaire
(Ranunculus ficaria)
Le ficaire fausse-renoncule (Ranunculus ficaria) ou ficaire est une plante herbacée vivace de la famille des Ranunculaceae. Ficaire vient du mot latin ficus, figue, en raison de ses racines en forme de petites figues. C'est une espèce très commune, rencontrée dans les prairies, les forêts, talus et lisières.
C'est une plante basse, aux feuilles cordiformes, aux fleurs jaunes brillantes comportant de 8 à 12 pétales assez allongés. Elle referme ses fleurs par temps couvert. Ses tubercules crus sont toxiques. La sous-espèce bulbilifer produit de petits bulbilles à la base des pétioles des feuilles.
Les fruits sont peu utiles à la plante car elle produit rarement des graines. La ficaire se multiplie plutôt de façon végétative grâce aux bulbilles et aux tubercules.
Organes reproducteurs
Type d'inflorescence : cyme unipare hélicoïde.
répartition des sexes : hermaphrodite.
Type de pollinisation : entomogame.
Période de floraison : mars à mai.
Graine
Type de fruit : akène.
Mode de dissémination : myrmécochore.
Habitat et répartition
Habitat type : voir sous-espèces.
Aire de répartition : européen méridional.