Primevère vulgaire

Classification : Angiospermes,
Dicotylédones
Famille : Primulacées
Nom latin : Primulaceae

Nom latin : Primula vulgaris (ou acaulis)

Caractéristiques

Appelée aussi Primevère acaule (Primula acaulis), la primevère commune, (Primula vulgaris) est une plante vivace de 5 - 15 cm, à pédicelles ordinairement radicaux, velus-laineux, égalant à peu près les feuilles, à la fin couchés du genre Primula.
La primevère commune est à l'origine de variétés ornementales, et les feuilles sont comestibles en salade.
Ses propriétés médicinales sont les mêmes que celles de la primevère officinale ou coucou et de la primevère élevée (Primula elatior) .
Les fleurs, adoucissantes et calmantes, sont utilisées dans des mélanges pectoraux.
Les feuilles sont anti-ecchymotiques.
Toute la plante et particulièrement la racine ont des propriétés analgèsiques, anti-spasmodiques, diurétiques et expectorantes.
Feuilles gaufrées, en rosette chez une plante sans tige, obovales, insensiblement atténuées en pétiole, inégalement dentées, velues et pâles en dessous, ridées-réticulées.
Fleurs d'un jaune soufre (rarement rougeâtre) avec 5 taches orangées à la base, dressées, solitaires, inodores.
Calice vert, velu_laineux sur les angles, divisé presque jusqu'au milieu en lobes lancéolés-acuminés.
Corolle à limbe plan, large de 2 - 3 cm, à gorge plissée.
Capsule ovale, dépassant un peu le tube du calice appliqué sur elle.
Inflorescence : ombelle simple.
Sexualité : hermaphrodite.
Pollinisation : entomogame, autogame.
Floraison : Février - Mai.
Fruit : capsule. Dissémination myrmécochore.
Haies, bois, près, çà et là dans une grande partie de la France. Europe ; Asie occidentale ; Afrique septentrionale.
Elle fleurit au début du printemps (février-avril) sur les talus et dans les prés. On la rencontre abondamment dans l'Ouest de la France, où elle supplante localement les coucous (Primula veris). Elle se distingue de cette espèce par des fleurs jaune pâle, à pétales étalés et dont les pédoncules partent tous directement de la base de la plante. Dans les zones où ces deux espèces cohabitent on peut en rencontrer des hybrides.