Primevère élevée

Classification : Angiospermes,
Dicotylédones
Famille : Primulacées
Nom latin : Primulaceae

Nom latin : Primula elatior

Caractéristiques

Appelée aussi Primevère des bois, la Primevère élevée est une plante vivace de 10 - 30 cm du genre Primula.
Hampes et pédicelles velus, dépassant les feuilles, dressés après la floraison.
Les propriétés médicinales sont les mêmes que celles de la primevère acaule (Primula vulgaris) et de la primevère officinale ou coucou (Primula officinalis).
Les fleurs, adoucissantes et calmantes, sont utilisées dans des mélanges pectoraux.
Les feuilles sont anti-ecchymotiques.
Toute la plante et particulièrement la racine ont des propriétés analgésiques, antispasmodiques, diurétiques et expectorantes.
Feuilles ovales-oblongues, atténuées ou brusquement rétrécies à la base, inégalement dentées, ridées-réticulées, vertes sur les deux faces.
Fleurs d'un jaune soufre, plus foncé à la base, inodores, en ombelles multiflores unilatérales.
Calice non renflé, d'un vert foncé sur les angles, brièvement pubescent, divisé jusqu'au tiers en lobes triangulaires-acuminés.
Corolle à limbe presque plan, large de 12 - 18 mm, à gorge non plissée.
Capsule ovale, dépassant un peu le tube du calice appliqué sur elle.
Inflorescence : ombelle simple.
Sexualité : hermaphrodite.
Pollinisation : entomogame, autogame.
Floraison : Mars - Mai.
Fruit : capsule. Dissémination barochore.
Bois et prés ombragés, dans presque toute la France ; nul dans la région méditerranéenne. Europe, surtout occidentale et centrale ; Tauride et Caucase.
C'est une plante de mi-ombre des lisières et sous-bois clairs.
Autrefois, largement répandue dans toute l'Europe, elle tend à régresser dans les forêts très artificialisées. C'est une espèce à faible pouvoir de dispersion, considérée comme indicatrice de boisements ou forêts anciennes quand elle est abondante. Elle ne se disperse pas au-delà d'une centaine de mètres hors des milieux boisés.